Le temps de livrer

La COP26 marque le cinquième anniversaire de la COP21 (accord de Paris). Il s’agit d’un événement important, car l’accord stipule que tous les cinq ans, les pays doivent revoir leurs engagements et augmenter leurs ambitions, si possible. Toutes les parties à l’accord de Paris doivent soumettre des engagements actualisés, appelés contributions déterminées au niveau national (CDN), qui fixent des objectifs de réduction des émissions plus stricts pour 2030. L’accent sera mis sur les solutions fondées sur la nature (NBS) et sur la stratégie « zéro émission nette », que les parties doivent atteindre d’ici 2050.

Une autre question abordée lors de cette COP26 sera de se mettre d’accord sur l’article 6 du Règlement de Paris, afin de finaliser le « Rule Book ». Il s’agira principalement d’identifier, entre autres, l’approbation des règles qui évitent le double comptage en vertu de l’Art. 6.4, l’annulation des crédits carbone et l’utilisation des crédits carbone du MDP antérieurs à 2020 pour atteindre les objectifs de développement national.

Les questions financières seront également abordées. Par exemple, lors de la COP16, les parties ont convenu que les pays développés mobiliseront 100 milliards de dollars d’ici 2020 pour répondre aux besoins des pays en développement. Et les réponses financières à apporter aux pays vulnérables en cas de pertes et de dommages causés par le changement climatique seront discutées.

Pour cette COP, cinq domaines d’action prioritaires ont été définis :

– Adaptation et résilience : qui vise à mettre en œuvre des initiatives et des mesures permettant de réduire la vulnérabilité de la nature au changement climatique. Les pays doivent mettre en œuvre des mesures et des pratiques préventives à court et à long terme pour éviter les dommages environnementaux. La résilience fait référence à la capacité des pays à mettre en œuvre ces initiatives et mesures sans altérer de manière significative leurs caractéristiques structurelles et fonctionnelles.

– Nature : Mettre en œuvre des initiatives qui préservent l’environnement et les écosystèmes à l’aide de solutions basées sur la nature et en minimisant les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

– La transition énergétique : Exploiter les ressources naturelles et les énergies renouvelables et réduire l’utilisation des combustibles fossiles.

– Accélérer le passage à un transport routier sans émission de carbone : c’est-à-dire accroître et promouvoir les politiques en faveur des voitures électriques. On prévoit que d’ici 2040, 50 % des voitures vendues dans le monde seront électriques.

– Les finances : Ce point se réfère principalement à l’établissement de ressources financières pour aider à mettre en œuvre des initiatives et des mesures qui réduisent l’impact sur l’environnement et établissent les objectifs de l’Accord de Paris.

Pour plus d’informations sur la présence d’ALLCOT à COP26, veuillez nous contacter à l’adresse suivante : cop26@allcot.com.

David Poveda