L’indice ODD, un outil de suivi plus précis du développement en Amérique latine


 

Écrit par Andrés Melendro, Responsable du développement durable


Mercredi dernier, le 16 juin, le Center for Sustainable Development for Latin America (CODS) a lancé son indice  ODD   : mesure des progrès des pays d’Amérique latine et des Caraïbes vers la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Le rapport souligne que, dans l’ensemble,la région n’a pas encore atteint les objectifs fixés dans l’agenda 2030, et que de plus, la crise sanitaire et économique liée à la pandémie covid-19 représente un recul considérable dans la plupart des ODD. Si la tendance actuelle se poursuit, les objectifs fixés en 2015 ne se concrétiseraient pas même à un horizon de 50 ans.

Le ODD 13, Action pour le Climat, se distingue comme une exception, car les quarantaines généralisées et les restrictions à l’activité productive ont entraîné une baisse significative des émissions de gaz à effet de serre (GES). Cependant, l’effet de rebond est prévisible car la réduction est conjoncturale. En particulier, il est possible que  l’intérêt d’investir dans des projets et des technologies vertes puisse être affecté par la hâte de réactiver ou de protéger les secteurs de plus grande importance pour l’avenir immédiat d’une entreprise. En ce sens, le travail d’ALLCOT pour développer des projets qui génèrent des incitations financières à la réduction des émissions est plus nécessaire que jamais.

La méthodologie est basée sur la méthodologie utilisée par le   Sustainable Development Solutions Network (SDSN) pendant plusieurs années à l’échelle mondiale, pour établir des comparaisons internationales. Le CODS est conforme à la réalité statistique des pays de la région, c’est-à-dire que les indicateurs indisponibles sont sélectionnés. De cette façon, la comparaison devient plus valide. D’une part, certains  États n’ont pas de méthodologie pour mesurer , tandis que d’autres n’ont pas de chiffres avant ou après 2015, qui permettent de mesurer les progrès depuis la création de l’Agenda 2030.

Le rapport comprend également un outil de visualisation appelé tableau de bord. Il permet de mettre en évidence, au moyen d’un code sémaphorique, à quel niveau d’accomplissement se trouve un ODD, afin de servir d’outil de hiérarchisation dans chaque pays.

la publication de l’Indice ODD, ainsi que la création des   indices municipaux ODD de la Fondation Corona   à travers son    Réseau de Villes « Comment allons-nous » , illustrent la tendance vers l’appropriation des ODD par des organismes non gouvernementaux et leur mesure aux échelles infranationales. Le secteur privé -en particulier les organismes qui créent les  normes des rapports de durabilité corporative  – il inclut aussi les ODD dans ses mesures des résultats. Précisément, ALLCOT développe actuellement des outils statistiques pour quantifier l’impact des bénéfices collatéraux socio-économiques de ses projets d’atténuation de changement climatique, à travers les 230 indicateurs associés aux 17 ODD.

Cet exercice présente plusieurs défis, puisque les zones du projet sont généralement de plus petite envergure que la division polito-administrative la plus petite du pays où le projet est développé, et ne coïncident généralement pas avec les limites géographiques du projet. ALLCOT, ainsi que le CODS, adapte les indicateurs ODD à la réalité des données disponibles et aux variables qui ont le plus de sens selon le contexte spécifique. En outre, pour atténuer l’absence de données locales dans de nombreuses zones rurales des pays en développement, il a créé des mécanismes de collecte de données primaires pour établir une base de référence des ODD significative. Allcot joue de cette manière un rôle de premier plan dans la mesure de l’impact des entreprises sur le développement durable.