LA SIERRA NEVADA DE COLOMBIE PROTÉGÉE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE GRÂCE À L’ALLIANCE D’ALLCOT AVEC L’ONG CONSERVATION INTERNATIONAL

La Sierra Nevada de Santa Marta est une formation montagneuse intertropicale de haute altitude, atteignant des sommets de plus de cinq mille mètres et située à seulement 40 kilomètres de la mer des Caraïbes. Déclarée parc naturel national et réserve de biosphère de l’UNESCO, cette chaîne de montagnes est unique en raison de sa richesse en climat, en écosystèmes et en eau.

Kankuamos, Koguis, Arhuacos et Wiwas sont les quatre communautés indigènes qui luttent pour préserver leur environnement. Elles sont des acteurs clés dans la lutte contre l’impact négatif du changement climatique dans leur vie quotidienne. La région subit les conséquences de la déforestation et les conséquences environnementales dues à la fonte des glaciers. Cela met en danger leurs écosystèmes uniques et la culture de ces habitants ancestraux.

Face à cette situation, les communautés locales ont manifesté leur intérêt à collaborer avec des organisations telles qu’ ALLCOT, un expert en développement de projets carbone, et l’ONG Conservation International (CI) Colombie, dans le cadre de projets dont l’objectif principal est de réduire les émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+). Les actions prévues comprennent les pratiques d’utilisation et de gestion des terres, en plus des initiatives proposées par les communautés elles-mêmes en matière de qualité de vie, de renforcement de la gouvernance, de gestion territoriale et de préservation des connaissances et pratiques agricoles traditionnelles.

Le processus de détérioration du territoire a commencé dans les années 1970. « De nombreuses personnes sont arrivées d’autres régions du pays à la  la Sierra Nevada avec l’idée de devenir riches  à travers des cultures illicites et des profits  rapides », a déclaré Fabio Montero, gouverneur du cabildo Wiwa pour La Guajira et Magdalena ; une communauté de 22 000 personnes, dédiée à l’agriculture. M. Montero a ajouté que de nombreux territoires ont été « mis à nu » par l’exploitation irrégulière « en coupant des arbres, en les abattant, en les brûlant et en vendant le bois ».

La consolidation du partenariat entre ALLCOT et CI vise à mettre en œuvre de bonnes pratiques pour protéger les forêts, en ayant comme  objectif principal,  réunir les forces pour la défense du territoire, le maintien des arbres natifs et millénaires et  la protection  des  sources d´eau.

Les nouveaux projets durables d’ALLCOT dans la province de Misiones, Argentine

Dans le cadre de la COP 27, qui s’est tenue à Sharm El-Sheikh, en Égypte, s’est tenue l’Initiative pour des marchés équitables du carbone, une coopération volontaire Sud-Sud pour surmonter l’obstacle du financement climatique », et où a été signé l’accord de coopération entre la province de Misiones en Argentine et ALLCOT.

Lors de cette réunion, la délégation de Misiones, conduite par Gervasio Malagrida, ministre provincial du changement climatique, a présenté six projets visant à renforcer les politiques de conservation de la forêt tropicale de Parana et de sa biodiversité.

Par la suite, l’accord entre les deux parties a été formalisé et signé par le ministre du changement climatique de Misiones et Alexis Leroy, fondateur et PDG d’ALLCOT.

L’accord de coopération reflète l’engagement des deux parties à travailler ensemble pour atteindre le  » Net Zéro  » à court, moyen et long terme, à travers la promotion des pratiques de conservation forestière, l’utilisation des terres, l’agriculture régénérative, la gestion de l’efficacité énergétique, entre autres.

L’engagement de Misiones en faveur de l’atténuation du changement climatique a déjà été précédé par la COP 26 qui s’est tenue en 2021 à Glasgow, au Royaume-Uni, où elle a joué un rôle clé en adhérant à la « Déclaration pour l’équité sur les marchés du carbone », un document issu du sommet climatique de Carthagène-Colombie, sous la direction des ministres de l’environnement de 14 pays d’Amérique latine et d’Afrique occidentale.

ALLCOT et UCG établissent un grand partenariat pour construire des projets climatiques réussis au Sénégal.

L’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG) du Sénégal et ALLCOT, un développeur international de projets sur le changement climatique, ont signé un partenariat d’un an pour la conception de projets et de programmes climatiques à fort impact au Sénégal.

Le Sénégal est signataire de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, et en tant que tel a ratifié l’Accord de Paris sur le climat. L’Unité de Coordination de la Gestion des Déchets Solides (UCG) est l’entité nationale qui met en œuvre la NDC (contribution déterminée au niveau national) du Sénégal en matière de déchets. Aussi, les projets et programmes de gestion des déchets solides.

ALLCOT est une entreprise qui possède des connaissances et une expérience approfondies en matière de développement et de financement d’initiatives de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Cela inclut les énergies renouvelables, les décharges, la foresterie, la gestion des déchets, etc. ALLCOT a pour objectif de faire une approche climatique disruptive dans les projets et les solutions durables.

Le contexte mondial du changement climatique a besoin d’ actions et d’ innovations pour contribuer à la réalisation des ambitions des engagements climatiques dans tous les pays. Ainsi, des opportunités de financement sont disponibles pour les pays en développement.

L’UCG, dans sa perspective zéro déchet, explore les mécanismes de financement innovants du secteur au profit de la population. Pour cette raison, la collaboration entre ALLCOT et l’UCG nous permet de répondre à quatre points essentiels :

  1. Renforcement des capacités du personnel de l’UCG
  2. Co-création de projets et programmes sur le changement climatique dans la gestion des déchets solides
  3. Recherche de fonds pour les projets et programmes
  4. Transactions pour réduire les émissions de GES par le biais de mécanismes de marché tels que définis dans l’article 6 de l’Accord de Paris sur le climat.

ALLCOT & UCG, un partenariat gagnant-gagnant pour des actions climatiques d’envergure internationale pour un impact économique, social et environnemental au bénéfice des communautés locales.

Le groupe ALLCOT et la Fondation Klik se rencontrent à Dakar pour se mettre d’accord sur des stratégies en faveur du développement durable dans le pays

Le 10 mai dernier, ALLCOT a tenu une réunion à Dakar avec la Fondation Klik et les autorités locales afin de faire avancer la collaboration entre le Sénégal et la Suisse pour la réduction des émissions de CO₂. Les deux pays sont parmi les premiers à faire usage de cette possibilité de coopération, inscrite à l’article 6 de l’Accord de Paris.

 La réunion s’est déroulée en présence d’Amadou Lamine Guissé, Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement du Sénégal, d’Andrea Semadeni, Ambassadeur de Suisse, et d’Ousmane Fall Sarr, Business Developer Advisor d’Afrique l’Ouest chez ALLCOT, qui a présenté deux des projets en cours, sur la production et l’utilisation des ITMOs, unités d’atténuation des transferts internationaux dans le secteur de la gestion des déchets et des énergies renouvelables.

ALLCOT contribue avec les agences nationales au Sénégal, telles que l’Unité de Coordination de la Gestion des déchets solides (UCG) et l’Agence Nationale Pour Les Energies Renouvelables (ANER), au développement et à la mise en œuvre d’un ensemble de stratégies. Tout d’abord, elle est orientée vers la gestion durable des déchets solides municipaux, à travers la mise en place d’usines de compostage. De plus, ALLCOT participe à la conception d’un projet d’éclairage routier utilisant l’énergie solaire obtenue par des panneaux solaires.

S’appuyant sur le soutien de la coopération internationale entre le Sénégal et la Suisse, ALLCOT veut renforcer l’ambition du Sénégal de contribuer davantage au développement durable et augmenter la participation des secteurs public et privé pour atteindre les objectifs fixés dans les contributions déterminées au niveau national (CDN).

La Fondation pour la protection du climat et la compensation des émissions de carbone (KliK) soutient et finance des programmes de protection du climat qui contribuent au développement durable. La fondation, qui a pour mission de réduire environ 40 millions de tonnes de CO2 d’ici 2030, s’associe à des organisations publics et privés et s’appuie sur une participation internationale et locale. La Fondation KliK soutient des activités d’atténuation du climat au Sénégal et dans d’autres pays qui ont signé un accord bilatéral de protection du climat avec la Suisse.