BAIA BELLA, un club de plage écologique en France, a concentré ses initiatives et ses efforts sur la contribution d’une entreprise durable.

BAIA BELLA avec le soutien d’ALLCOT a calculé son empreinte carbone pour leur saison 2021. Cette analyse a été faite en tenant compte de leur modèle économique, de la difficulté d’atteindre les objectifs et de l’importance pour la planète et la société. Il a été constaté que certains des ODD méritent plus d’attention. Ainsi, en raison du potentiel de leur modèle économique à générer des impacts positifs ou négatifs. Ces ODD sont:

  • 6 Eau propre et assainissement,
  • 7 Une énergie propre et abordable,
  • 8 Travail décent et croissance économique,
  • 12 Production et consommation responsables, et
  • 13 la lutte contre le changement climatique,

 Un aspect important à souligner de la performance de BAIA BELLA en matière de durabilité repose sur les efforts déployés pour s’aligner sur son modèle commercial. Les initiatives actuelles, telles que la réduction de la consommation d’eau (purification intelligente de l’eau et détecteurs), la végétalisation du club avec des plantes endémiques, l’application de systèmes de recyclage de l’eau, l’utilisation de panneaux solaires, de systèmes de collecte des eaux de pluie, le soutien aux artistes et aux producteurs alimentaires locaux et l’utilisation de noix de coco comme bols, représentent ces efforts en faveur des ODD matériels. Les tentatives, répondant aux ODD matériels, représentent la plus grande contribution possible au développement durable. En outre, elles peuvent même être transformées en un avantage concurrentiel.

BAIA BELLA en améliorant ses performances en matière de durabilité, BAIA BELLA inspire d’autres concurrents et parties prenantes à adopter une approche durable. Par conséquent, cette approche peut avoir un effet domino et, dans le même temps, générer une pression sur l’ensemble des chaînes d’approvisionnement

 

Le groupe ALLCOT et la Fondation Klik se rencontrent à Dakar pour se mettre d’accord sur des stratégies en faveur du développement durable dans le pays

Le 10 mai dernier, ALLCOT a tenu une réunion à Dakar avec la Fondation Klik et les autorités locales afin de faire avancer la collaboration entre le Sénégal et la Suisse pour la réduction des émissions de CO₂. Les deux pays sont parmi les premiers à faire usage de cette possibilité de coopération, inscrite à l’article 6 de l’Accord de Paris.

 La réunion s’est déroulée en présence d’Amadou Lamine Guissé, Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement du Sénégal, d’Andrea Semadeni, Ambassadeur de Suisse, et d’Ousmane Fall Sarr, Business Developer Advisor d’Afrique l’Ouest chez ALLCOT, qui a présenté deux des projets en cours, sur la production et l’utilisation des ITMOs, unités d’atténuation des transferts internationaux dans le secteur de la gestion des déchets et des énergies renouvelables.

ALLCOT contribue avec les agences nationales au Sénégal, telles que l’Unité de Coordination de la Gestion des déchets solides (UCG) et l’Agence Nationale Pour Les Energies Renouvelables (ANER), au développement et à la mise en œuvre d’un ensemble de stratégies. Tout d’abord, elle est orientée vers la gestion durable des déchets solides municipaux, à travers la mise en place d’usines de compostage. De plus, ALLCOT participe à la conception d’un projet d’éclairage routier utilisant l’énergie solaire obtenue par des panneaux solaires.

S’appuyant sur le soutien de la coopération internationale entre le Sénégal et la Suisse, ALLCOT veut renforcer l’ambition du Sénégal de contribuer davantage au développement durable et augmenter la participation des secteurs public et privé pour atteindre les objectifs fixés dans les contributions déterminées au niveau national (CDN).

La Fondation pour la protection du climat et la compensation des émissions de carbone (KliK) soutient et finance des programmes de protection du climat qui contribuent au développement durable. La fondation, qui a pour mission de réduire environ 40 millions de tonnes de CO2 d’ici 2030, s’associe à des organisations publics et privés et s’appuie sur une participation internationale et locale. La Fondation KliK soutient des activités d’atténuation du climat au Sénégal et dans d’autres pays qui ont signé un accord bilatéral de protection du climat avec la Suisse.